Soutien aux 44 faucheurs d’OGM

Publié le mercredi  28 juin 2006

popularité : 9%

La cour d’appel d’Orléans vient de prononcer de très lourdes peines à l’encontre de 44 faucheurs d’OGM poursuivis pour avoir détruit une parcelle d’essai de maïs transgénique : deux mois de prison ferme pour Jean-Emile Sanchez, porte-parole de la Confédération Paysanne, deux mois avec sursis pour les autres inculpés, et des amendes de mille euros pour chacun des faucheurs.

Cette décision scandaleuse contredit le jugement de première instance qui avait prononcé la relaxe sur le fondement de l’état de nécessité.

Alors que les arguments développés par la défense avaient permis de démontrer la dangerosité des cultures et essais de plantes transgéniques en milieu ouvert, la cour d’appel a choisi de suivre la voie de la répression. Sans doute parce que 17 nouveaux programmes d’essais en plein champs viennent d’être autorisés par le gouvernement.

Attac réaffirme une nouvelle fois son soutien aux personnes condamnées et reste plus que jamais mobilisée pour obtenir un moratoire sur la dissémination des OGM dans l’environnement.

Le Bureau d’Attac France, Montreuil le 27 juin 2006


Attac France

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois